Maîtriser le trafic P2P dans les universités, FAI et grands comptes

Allot Communications annonce de nouvelles initiatives visant à aider les universités, les fournisseurs de services et les entreprises à gérer le trafic P2P, en étendant la prise en charge P2P avec le NetEnforcer AC-1000 version 5.1.

La gestion des flux P2P par NetEnforcer

Minneapolis, Minnesota, 8 septembre 2003:  -- Allot Communications, la société spécialisée en gestion de trafic (« Traffic Management ») a annoncé aujourd’hui avoir étendu la prise en charge du trafic P2P (« Peer-To-Peer ») à l’ensemble de sa ligne de produits NetEnforcer AC-1000. Cette initiative vise à aider les universités, les fournisseurs de service et les grandes entreprises à surveiller et à contrôler le trafic P2P sur leur réseau.

Le NetEnforcer est une solution de gestion du trafic (« Traffic Management ») basée sur des règles qui permet aux administrateurs réseau de surveiller, de classifier et d’optimiser le trafic.

Les produits d’Allot, qui allouent la bande passante en fonction des priorités de l'entreprise, permettent d’optimiser les performances des applications vitales (CRM, ERP, VoIP voix/vidéo sur IP, etc.) et de limiter celles d’autres applications (trafic P2P, par exemple). De nombreux fournisseurs de services et universités qui n’utilisent pas les outils de contrôle qu’offrent les solutions de gestion du trafic (le NetReality et le NetEnforcer d’Allot, par exemple) ont vu le trafic P2P absorber jusqu’à 80 % de leur bande passante.

Le P2P à l'université Carnegie-Mellon

Le problème du trafic P2P est multiple : la taille massive des fichiers musicaux et vidéo peut entraver les performances du réseau et obliger les organisations à acheter plus de bande passante. En outre, elle les expose aux virus informatiques ainsi qu’à tout un ensemble de questions juridiques délicates liées au partage de données protégées par la loi sur les droits d’auteur, a déclaré Azi Ronen, directeur général adjoint du département Technologie et Marketing d’Allot. Notre mission n’est pas de mettre un terme au partage de fichiers P2P, mais de doter nos clients des outils et des technologies indispensables à la croissance et à la gestion intelligentes de leurs entreprises, tout en leur donnant les moyens de s’adapter rapidement à un contexte légal évolutif. La maîtrise du trafic P2P constitue actuellement une priorité pour nos clients universitaires, et nous pensons que nos produits répondent parfaitement à leurs soucis.

Les applications non vitales absorbaient plus de la moitié de notre bande passante, ce qui profitait avant tout aux utilisateurs externes connectés aux serveurs de notre campus, affirme Kevin Miller, développeur de systèmes réseau à Carnegie Mellon University.  Désormais, grâce au NetEnforcer d’Allot, nous surveillons et contrôlons le volume de bande passante qu’absorbent ces applications (IRC, P2P et les jeux sur Internet, par exemple). En conséquence, la bande passante disponible pour les services critiques est plus importante et les performances de notre réseau se sont améliorées.

Les fonctionnalités spécifiques P2P dans le NetEnforcer

Le NetEnforcer AC-1000 est une solution pour la gestion centralisée du trafic P2P. Il peut supporter jusqu’à 100 000 utilisateurs finaux. Elle permet aux universités, aux fournisseurs de services et aux grandes entreprises de gérer le trafic P2P à l’aide des fonctionnalités suivantes:

  • Nouvelle architecture de prise en compte des P2P : les signatures des protocoles et des applications P2P changent constamment. Néanmoins, l’architecture logicielle avancée du NetEnforcer permet à Allot d’ajouter rapidement et régulièrement des mises à jour pour faire face à cette évolution des protocoles (en particulier Kazaa, Gnutella, WinMX, eDonkey et Winny, l’application P2P leader au Japon).
  • Prise en charge de la classification et de la surveillance de protocoles niveau 7 : grâce à un contrôle complet des couches jusqu’au niveau 7, le NetEnforcer applique les méthodes d’examen des paquets de données pour identifier et déjouer les processus de « sauts de port  » ou port-hopping qu’utilisent les applications P2P pour masquer leurs transferts de fichiers. La solution AC-1000 identifie les protocoles P2P, indépendamment du port utilisé ou de l’application qu’ils simulent.
  • Action sur les réseaux à débit en gigabits : le NetEnforcer surveille et contrôle le trafic P2P sur les interfaces gigabit bidirectionnelles.

Le programe "universités" d'Allot

Prise en charge P2P dédiée pour les universités : Allot annonce également un nouveau groupe de support dédié visant à aider les universités à maîtriser le trafic P2P sur leur réseau. En sa qualité de membre actif d’associations pour l’utilisation de la technologie dans l’enseignement supérieur (ACUTA et EDUCAUSE, par exemple), Allot œuvre pour la sensibilisation aux problèmes liés aux applications P2P et pour la promotion des solutions disponibles.

Par ailleurs, Allot a annoncé aujourd’hui avoir communiqué à la « Joint Committee of the Higher Education and Entertainment Community Task Force » (Commission mixte du collectif pour l’enseignement supérieur et les loisirs) de l’association RIAA (Recording Industry Association of America) sa réponse à une consultation sur des solutions technologiques susceptibles d’aider les universités à surveiller et à contrôler le partage en mode P2P d’œuvres protégées par la loi sur les droits d’auteur. Allot a proposé sa ligne de produits NetEnforcer à la Commission mixte en réponse à la demande de renseignements adressée à l’ensemble du secteur informatique relative à des solutions de ce type destinées aux institutions universitaires.


Get started with Drupal 7

Marques les plus citées

toutes les marques

acheter sur OSInet

Accès direct

Recherche

Blog développeurs

Le mot du jour

DAT

Direct Access Transport

in | |

Association visant à standardiser l'API des bibliothèques VIPL, dite DAPL. Voir VIA, Infiniband. 

Syndiquer le contenu

Dernières définitions

Chrome - Chromium - digitaalisen kuilun - ghetto sharding - HTTP - MongoDB - PNaCl - QUIC - Skia - SPDY

Un mot au hasard

agile  

Alertes CERTA