Electronique

qubit

En d'autres termes

quantum bit

Définition

"Bit" quantique pouvant avoir les valeurs 0 et 1 simultanément, avec des probabilités variables. La lecture de sa valeur entraîne l'effondrement de la fonction d'onde associée, ce qui permet, en lisant un seul bit, de déterminer en une seule opération la valeur d'un groupe potentiellement très vaste de qubits associés, ce qui forme la base d'une famille d'algorithmes massivement parallèles totalement nouvelle.

Les premières réalisations seraient les suivantes:

  1. 1997 - un système 2 qubits à résonance magnétique nucléaire, conçu par IBM, opérant en milieu chloroforme.
  2. 1997 - un système 2 qubits de l'université d'Oxford, opérant en milieu cytosine.
  3. 1997 - un système 3 qubits du LANL
  4. 1997 - un système 5 qubits fonctionnant à 215 Hz construit sur 5 atomes de fluor, par l'équipe d'Isaac Chuang au centre de recherche d'Almaden d'IBM
  5. 2001/12/19 - un système 7 qubits, par la même équipe, a permis la première implémentation de l'algorithme de factorisation quantique de Shor
  6. 2001/Q2 - un système 8 qubits non identifié a été signalé
  7. 2007/02/13 - un système 16 qubits, de classe adiabatique, a été présenté par la société Orion, comme le premier système quantique commercial
  8. 2008/02 - un système 28 qubits est annoncé, toujours par Orion, avec comme objectif un système 1024 qubits pour 2009
  9. 2011/05/18 - le D:Wave One est le premier système commercial (10 M$) à 128 qubits

Théoriquement, ce procédé permettra en particulier de rendre la factorisation aussi efficace que la multiplication (algorithme de Shor, 1994), détruisant du coup l'utilité des systèmes de cryptographie comparables à RSA. D'un point de vue plus pratique, l'algorithme de fouille de Lov K. Grover permettrait d'accélerer les recherches en bases de données d'un ordre de grandeur. Cet auteur indique que la recherche d'une application des propriétés des superpositions quantiques à l'informatique a commencé dans les années 70, jusqu'au début des années 80, avant de réémerger à la fin des années 90. Les pionniers du domaine sont des physiciens :

  • Charles H. Bennett, au Thomas J. Watson Research Center d'IBM
  • Paul A. Benioff, au laboratoire national d'Argonne (USA)
  • David Deutsch, à l'Université d'Oxford
  • feu le professeur Richard P. Feynman

Voir RSA, quantum cryptography

Epoque du terme

70s

NVRAM

En d'autres termes

Non Volatile Random Access Memory

Définition

Mémoire vive conservant son contenu même en cas de coupure de courant, utilisée typiquement pour conserver des informations de configuration. Voir "EEPROM", "Flash PROM".

bruit rose

Définition

Bruit dont le spectre présente une décroissance de l'énergie de 3 dB par octave.

La densité spectrale étant inversement proportionnelle à la fréquence, l'énergie d'un bruit rose sur chaque octave est donc constante.

Comparer avec bruit blanc.

bruit blanc

Définition

Bruit théorique caractérisé par un spectre de fréquences continu à niveau constant de zéro à l'infini, donc d'énergie infinie.

En pratique, bruit à niveau constant sur une large plage de fréquences par rapport à un phénomène observé, souvent sur la bande des fréquences audibles.

Comparer avec bruit rose. Voir bruit thermique.

background noise

En d'autres termes

bruit de fond

Définition

Voir "bruit de fond".

excursion

Définition

Ecart maximum d'une grandeur par rapport à sa valeur moyenne.

overshoot

Définition

Taux de dépassement de la valeur cible lors de la transition entre deux valeurs de signal.

La transmission d'un signal purement rectangulaire sur une liaison analogique requérant une bande passante infinie, toute transition est soit trop lente, soit entachée d'un overshoot.

Les critères de qualité associés sont la valeur de l'overshoot, et le délai de retombée à la valeur cible à partir du franchissement de la valeur moyenne (50%) de l'amplitude entre les deux tensions initiale et finale.

DHT

En d'autres termes

distortion harmonique totale

Définition

THD

En d'autres termes

Total Harmonic Distortion

Définition

distortion harmonique totale.

DLP

En d'autres termes

Digital Light Processing

Définition

Technologie d'imagerie créée par Texas Instruments pour les projecteurs, utilisant des micro-miroirs pour projeter des images par réflexion au lieu de masquer une lumière arrière par obscurcissement comme le font les projecteurs LCD, permettant ainsi une luminosité considérablement plus élevée qu'avec ces derniers. La finesse de l'espace (1 µm) entre les miroirs permet d'éliminer l'effet de mosaïque visible sur les projecteurs LCD.

Dans un DLP, des micro-miroirs (16 µm) d'aluminium sont contrôlés par une micromécanique (DMD) pour s'orienter de manière à refléter une source lumineuse. Du fait de leur taille microscopique, les miroirs correspondent chacun à un pixel de l'affichage désiré, et peuvent être inclinés entre deux positions à 50kHz du fait de leur masse (et donc de leur inertie) insignifiante. Du fait de cette fréquence élevée de basculement entre noir (face mate) et blanc (face miroir), il est possible d'obtenir des niveaux de luminosité intermédiaires en faisant varier le nombres de passages noir/blanc durant un rafraichissement de base.

La couleur est obtenue par deux procédés possibles:

  • soit l'utilisation d'un seul DLP et d'une roue colorée tournant à la fréquence verticale (par exemple 120 tours par seconde pour une image à 120 Hz), et affichant à tour de rôle les composants rouge, verte et bleue de l'image,
  • soit par l'utilisation de trois DLP réfléchissant chacun les composantes rouge, verte ou bleue d'un faisceau blanc séparé par un prisme, réflexions recomposées à la sortie par le prisme pour émettre l'image couleur.

Voir "DMD", "micromécanique". Comparer avec "TFT", "LCD".

Epoque du terme

fin 90s

« premier‹ précédent123456789suivant ›dernier »

Get started with Drupal 7

Marques les plus citées

toutes les marques

acheter sur OSInet

Accès direct

Recherche

Le mot du jour

SOI

Silicon On Insulator

in | |

Technologie de transistors IBM Silicium sur isolant, mise en oeuvre pour la première fois dans les processeurs des Macintosh G4 et RS/6000. Comparer avec TTL, CMOS, ECL. 

Syndiquer le contenu

Dernières définitions

Chrome - Chromium - digitaalisen kuilun - ghetto sharding - HTTP - MongoDB - PNaCl - QUIC - Skia - SPDY

Un mot au hasard

.az : Azerbaijan  

Alertes CERTA